Organisation et Epreuves du concours

Le décret n° 2010-1068 du 8 septembre 2010 fixe les modalités d’organisation des concours pour le recrutement des agents spécialisés de 1ère classe des écoles maternelles.

Les concours externe et de troisième voie comprennent une épreuve d’admissibilité et une épreuve d’admission.

Le concours interne comprend quant à lui uniquement une épreuve d’admission.

Concours Externe :

Epreuve d’admissibilité :

Réponse à vingt questions à choix multiple portant sur des situations concrètes habituellement rencontrées  par  les  membres  du  cadre d’emplois  dans  l’exercice  de  leurs fonctions. (durée :  45  minutes  – coefficient 1)

Epreuve d’admission :

Entretien  permettant  d’apprécier l’aptitude du candidat et sa motivation à exercer les missions dévolues aux membres du cadre d’emplois  ainsi  que  ses  connaissances de  l’environnement  professionnel dans lequel il sera appelé à exercer ses fonctions. (durée : 15 mn – coefficient 2).

Concours Interne :

Epreuve d’admissibilité :

Pas d’épreuve d’admissibilité

Epreuve d’admission :

Entretien  débutant  par  une  présentation  par  le  candidat  de  son expérience professionnelle et des compétences  qu’il  a  acquises  à cette occasion, sur la base d’un document  retraçant  son  parcours professionnel.  Ce  document,  établi  conformément  au modèle  fixé par arrêté du ministre chargé des collectivités  territoriales,  est fourni par le candidat au moment de son inscription et remis au jury préalablement à cette épreuve. Cet entretien se poursuit par une conversation visant à apprécier, le cas échéant sous forme de mise en situation professionnelle, la capacité du candidat à analyser son environnement professionnel et à résoudre les problèmes les plus fréquemment  rencontrés  par  un agent  territorial  spécialisé  des écoles maternelles. (durée  :  20  minutes,  dont  5  minutes au plus d’exposé).

3ème concours :

Epreuve d’admissibilité :

Série de trois à cinq questions à réponse courte  posées  à  partir  d’un dossier  succinct  remis  aux  candidats portant sur les problèmes susceptibles d’être rencontrés par un agent  territorial  spécialisé  des écoles maternelles dans l’exercice de ses fonctions. (durée : 2 heures – coefficient 1)

Epreuve d’admission :

Entretien  débutant  par  une  présentation  par  le  candidat  de  son expérience professionnelle  et  des compétences  qu’il  a  acquises  à cette occasion, sur la base d’un document  retraçant  son  parcours professionnel.  Ce  document,  établi  conformément  au  modèle  fixé par arrêté du ministre chargé des collectivités  territoriales,  est fourni par le candidat au moment de son inscription et remis au jury préalablement à cette épreuve. Cet entretien se poursuit par une conversation visant à apprécier, le cas échéant sous forme de mise en situation professionnelle, la capacité du candidat à analyser son environnement professionnel et à résoudre les problèmes les plus fréquemment  rencontrés  par  un agent  territorial  spécialisé  des écoles maternelles. (durée  :  20  minutes,  dont  5  minutes au plus d’exposé; coefficient 2)

 

MODALITES GENERALES :

Il est attribué à chaque épreuve une note de 0 à 20. Chaque note est multipliée par le coefficient correspondant.
L’épreuve écrite est anonyme et fait l’objet d’une double correction. Toute note inférieure à 5 sur 20 à l’une des épreuves obligatoires d’admissibilité ou d’admission entraîne l’élimination du candidat.

Pour chacun des concours, le jury détermine le nombre total de points nécessaires pour être admissible et, sur cette base, arrête la liste des candidats admis à se présenter aux épreuves d’admission.
Tout candidat qui ne participe pas à l’une des épreuves obligatoires est éliminé. Un candidat ne peut être admis si la moyenne de ces notes aux épreuves est inférieure à 10/20 après application des coefficients correspondants.
A l’issue des épreuves, le jury arrête, dans la limite des places mises aux concours, la liste d’admission.
Cette liste est distincte pour chacun des concours.

Lorsque le nombre de candidats ayant subi avec succès les épreuves de l’un des trois concours est inférieur au nombre de places offertes au titre de ce concours, le jury peut augmenter, dans la limite de 15%, le nombre de places offertes aux candidats des concours externe et interne. Il n’est toutefois pas tenu de pourvoir l’ensemble des postes ouverts au concours.
Il ne peut en revanche déclarer admis plus de candidats qu’il n’y a de postes ouverts.