Conseils 3ème concours

Cette épreuve constitue l’unique épreuve d’admissibilité du 3ème concours d’agent territorial spécialisé de 1ère classe des écoles maternelles.

Elle ne comporte pas de programme réglementaire.

Le libellé réglementaire de l’épreuve est le suivant :

Une série de trois à cinq questions à réponse courte posées à partir d’un dossier succinct remis aux candidats  portant  sur  les  problèmes  susceptibles  d’être  rencontrés  par  un  agent  territorial  spécialisé  des écoles maternelles dans l’exercice de ses fonctions.

Durée : 2 heures Coefficient : 1

LES OBJECTIFS DE L’EPREUVE

 A travers les 3 à 5 questions posées, il s’agit d’évaluer la capacité du candidat à comprendre le métier d’ATSEM qui consiste notamment :

– à exercer des activités professionnelles spécifiques dans un cadre institutionnalisé,

– à respecter des procédures liées à l’hygiène et la sécurité de l’enfant,

– à agir dans l’intérêt de l’enfant pour le développement de son autonomie et de sa capacité à s’intégrer dans un cadre collectif d’apprentissage et d’activité,

– à agir dans une situation donnée en vue de résoudre un problème, apporter l’aide ou le soutien adéquat à l’enfant, à l’enseignant,

– à transmettre des informations,

– à aménager et entretenir les locaux et matériels destinés aux enfants,

– à accueillir avec l’enseignant les enfants et les parents.

A PARTIR D’UN DOSSIER SUCCINCT

Le dossier à partir duquel les candidats répondront aux 3 à 5 questions peut comporter de l’ordre de 3 à 7 pages, selon la densité de l’information. Le volume des documents doit être adapté au temps imparti à l’épreuve, à savoir 2 heures.

L’épreuve doit permettre :
– de vérifier les capacités de compréhension du candidat à partir des documents contenus dans le dossier,
– d’évaluer l’aptitude du candidat à aller chercher l’information là où elle se trouve ou le cas échéant, à mobiliser des informations extérieures aux documents, issues de son expérience ou de ses connaissances,
– d’évaluer les savoirs et savoir-faire fondamentaux liés à ce cadre d’emplois.

Le dossier succinct peut être composé d’un ou plusieurs documents. Dans ce dernier cas, ils peuvent être de nature et de forme différentes (textes, documents graphiques, notamment sous forme de tableaux, documents visuels…).

Tous les documents sont utiles au traitement du sujet. Le dossier ne comprend pas de document piège.

Le dossier porte sur des problèmes susceptibles d’être rencontrés au cours de l’exercice des fonctions d’un agent territorial spécialisé de 1ère classe des écoles maternelles.

TROIS A CINQ QUESTIONS A REPONSE COURTE

La nature et la durée de l’épreuve impliquent des questions appelant de la part du candidat une réflexion et un raisonnement logique.

La volonté de faire reposer l’évaluation des capacités du candidat sur un nombre suffisant de questions pour minimiser la part du hasard, en évitant à la fois qu’un candidat soit pénalisé ou avantagé selon que le champ des questions serait proche ou éloigné d’un savoir ou de centres d’intérêt spécialisés, plaident en faveur de
questions subdivisées en sous questions, d’autant que les réponses attendues doivent être brèves.

D’ailleurs, cette notion de brièveté permet d’insister sur le fait qu’il ne s’agit pas d’une épreuve rédactionnelle.
On pourra attendre des réponses de l’ordre d’une à dix lignes, cette précision pouvant être portées sur le sujet afin que le candidat puisse mesurer sans ambiguïté ce qui est attendu de lui.

LE BAREME

Le nombre de points alloués pourra varier d’une question à une autre. Le sujet précisera le nombre de points attachés à chaque question, afin que le candidat puisse se déterminer en toute connaissance de cause.

Les réponses apportées par le candidat devront être formulées dans un français correct, compréhensible et de manière structurée. Si elles sont défaillantes, la syntaxe et l’orthographe seront pénalisées. Une présentation négligée pourra être également
sanctionnée.

A titre indicatif, le barème suivant pourrait être appliqué :

– copie négligée (soin, calligraphie, présentation) :  – 0.5 point
– au delà de 15 fautes d’orthographe : – 1 point

A titre indicatif, les domaines d’interrogation peuvent être les suivants :

L’accompagnement des enfants
– La réception des enfants : accueil, échange avec les parents, etc.
– L’animation (participation de l’ATSEM aux activités éducatives et de loisirs, et relation ATSEM/enseignant)
– L’hygiène et le soin des enfants
– La connaissance de l’enfant
– Les règles d’encadrement
– Les règles de sécurité

La mise en état de propreté des locaux et la mise en état de propreté du matériel
– La sécurité liée à l’usage (et, notamment du dosage) des produits et à leur rangement
– La sécurité au travail : port de charge, risque de chutes, gestes et postures

La participation à la communauté éducative et les relations avec d’autres partenaires
– La participation de l’ATSEM au projet d’école, au conseil d’école
– Le travail en équipe

La surveillance des très jeunes enfants dans les cantines
– L’apprentissage des gestes
– L’éducation au goût et aux aliments
– L’éducation à l’équilibre alimentaire
– Les PAI